Jean-Baptiste Crevier, 1765 : Rhétorique française

Définition publiée par Léonie Gémond

Jean-Baptiste Crevier, Rhétorique française (1765), Paris, Saillant, 1767, 2 tomes, t. 2, p. 129-130.

Quelquefois on ne répéte pas le même mot, ni des mots dérivés de la même racine, mais on en accumule plusieurs qui sont semblables pour le sens, dans la vue d’affirmer avec plus de force : cette Figure s’appelle Synonymie, & elle est très commune dans le discours. « J’assure, dit celui qui se voit accusé, j’atteste, je certifie, que le fait est faux. » Boileau vante le ton aisé, doux, simple, harmonieux du début de l’Enéïde. & Don Diégue dans le Cid après le soufflet reçu, s’écrie : « O rage ! ô desespoir ! »