Quintilien, 94 : De l’Institution de l’orateur

Définition publiée par Emma Fanti

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre quatrième, chapitre I, « De la Narration. », p. 233-259.

LIVRE QUATRIÈME

[...]

CHAPITRE II. De la Narration.

Le Juge ainsi préparé, rien n'est plus naturel que d'exposer l'affaire sur laquelle il doit porter son Jugement, & c'est ce qui fait la Narration. Quelques [...] adjoutent qu'il y a des narrations pour le passé, & dont l'usage est plus fréquent, d'autres pour le présent, comme celle où Ciceron nous représente si bien l'inquiétude & les mouvemens que se donnoient les amis de Chrysogonus, pour l'avoir seulement oüy nommer : d'autres enfin qui regardent l'avenir, plus propres à ceux qui se meslent de deviner, qu'aux Orateurs ; car pour l'hypotipose, c'est une figure & non une espéce de narration. Mais passons à des choses plus dignes de remarque.