Quintilien, 94 : De l’Institution de l’orateur

Définition publiée par Emma Fanti

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre second, chapitre IV, « Par quels exercices doit commencer le maistre de Rhétorique. », p. 98.

LIVRE SECOND

[...]

CHAPITRE IV. Par quels exercices doit commencer le maistre de Rhétorique. 

[...]

Il faut en prémier lieu distinguer trois sortes de Droit, le Droit sacré, le Droit public, & le Droit particulier: cette division sert à rendre une Loy recommandable, lorsque par une espece de gradation l'orateur fait voir prémierement que c'est une Loy, secondement que c'est une Loy publique; & enfin que c'est une Loy qui regarde la Religion & le culte des Dieux.