Joseph Victor Le Clerc, 1837 : Nouvelle Rhétorique, extraite des meilleurs écrivains anciens et modernes

Définition publiée par Corinne Denoyelle

Joseph-Victor Le Clerc, Nouvelle Rhétorique, extraite des meilleurs écrivains anciens et modernes, suivie d'Observations sur les matières de composition dans les classes de rhétorique, et d’une Série de Questions à l’usage de ceux qui se préparent aux Examens dans les Collèges royaux et à la Faculté des Lettres, Bruxelles, Société belge de librairie, etc., Hauman, Cattoir et comp°, 1837 (1ère éd. 1823), p. 136

Définition publiée par CD, le 07 février 2017

Nous invitons à lire en entier, dans l’original, cette péroraison, la plus belle peut-être et la plus touchante que nous devions au génie de ce grand homme.

Dans l’éloquence de la chaire, le pathétique de la péroraison a un objet qui ne convient qu’au genre délibératif; c’est d’émouvoir l’auditoire de compassion pour lui-même, et d’horreur pour ses propres vices, ou de terreur pour ses propres dangers. Il est rare, en effet, que l’orateur chrétien plaide la cause des absents, à moins qu’il ne parle en faveur des pauvres, des orphelins, comme saint Vincent de Paule, lorsqu’il dit aux femmes pieuses qui composaient son auditoire, en leur montrant les orphelins dont il était le protecteur, sans soulagement, sans secours, et près d’expirer devant elles: « Or sus, mesdames, la compassion et la charité vous ont fait adopter ces petites créatures pour vos enfants. Vous avez été leurs mères selon la grâce, depuis que leurs mères selon la nature les ont abandonnés. Voyez maintenant si vous voulez aussi les abandonner pour toujours. Cessez à présent d’être leurs mères pour devenir leurs juges; leur vie et leur mort sont entre vos mains. Je m’en vais prendre les voix et les suffrages. Il est temps de prononcer leur arrêt, et de savoir si vous ne voulez plus avoir de la miséricorde [p. 137] pour eux. Les voilà devant vous! Ils vivront si vous continuez d’en prendre un soin charitable; et, je vous le déclare devant Dieu, ils seront tous morts demain, si vous les délaissez. »

Cette conclusion, le modèle des péroraisons pathétiques, eut le succès qu’elle méritait: le même jour, dans la même église, au même instant: l’hôpital des enfants trouvés qui jusque-là périssaient dans les rues, fut fondé à Paris, et doté de quarante mille livres de rente. Il est rare que de pareilles occasions viennent s’offrir au zèle apostolique; mais presque toujours l’orateur sacré, dans la péroraison, s’afflige ou s’effraie pour ceux qu’il veut rappeler aux vérités religieuses; et alors les grands intérêts dont il semble chargé par Dieu même, ouvrent une libre carrière aux mouvements sublimes ou touchants; alors Massillon fait entendre ces accents qui pénètrent l’ame d’une pieuse émotion, et y réveillent le besoin du repentir et de la prière. C’est là le triomphe de l’éloquence évangélique; c’est un genre de beauté oratoire que les anciens ne connaissaient pas.