Joseph de Jouvancy, 1710 : Candidatus rhetoricae

Définition publiée par Mattana-Basset

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, troisième partie, "De l'élocution", chap. II, "Des figures", art. I, "Des Figures de Mots", §2. "Des autres Figures de Mots", "La Complexion", p. 176-177. 

Définition publiée par RARE, le 31 mai 2020

La Complexion, qui comprend la répétition et la conversion. Elle a lieu quand le discours commence et finit par le même mot. Ainsi : « Qui a été l’accusateur ? un ennemi ; qui a produit des témoins ? un ennemi ; qui a rendu la sentence ? un ennemi ; qui a infligé un châtiment ? un ennemi. »

< « Qui sont ceux que Dieu hait au plus au point ? Les impudiques. Qui sont ceux à qui, même dans cette vie, il inflige de terribles supplices ? Les impudiques. »

« Tu veux, ô Chrétien, réfréner ta débauche ? Prie. Tu veux vaincre l’ennemi de la pudeur ? Prie. Tu veux remporter la couronne de la tempérance ? Prie. » >