Joseph de Jouvancy, 1710 : Candidatus rhetoricae

Définition publiée par Mattana-Basset

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, première partie, "Comprenant les premiers éléments de rhétorique relatifs à l'invention", chap. VI, "Des lieux oratoires", p. 70-71. 

Définition publiée par RARE, le 04 juin 2020

Qu’est-ce qu’un argument ? R. C’est une raison plausible [probabilis], et de nature à entraîner la conviction.

 

[...]

 

Combien y a-t-il de genres d’arguments ? R. Deux : les uns, intrinsèques, sont tirés du cœur même du sujet ; les autres, extrinsèques, sont des arguments en dehors du sujet. On dirait que l’art ne préside pas à leur recherche ; ce n’est pas qu’on s’en serve sans recourir à l’art, mais on les trouve sans beaucoup de difficulté, ils se présentent comme d’eux-mêmes.

Qu’appelez-vous arguments intrinsèques ? R. Ceux qu’on tire d’un lieu intrinsèque < c’est-à-dire qui tient au sujet lui-même >.

Quels sont les arguments extrinsèques ? R. Ce sont les arguments tirés d’un lieu en dehors du sujet : c’est pour cela qu’on les appelle extrinsèques.

Combien y a-t-il de lieux intrinsèques ? R. Il y en a 16 : la Définition, l’Énumération des parties, l’Étymologie, les Dérivés, le Genre, la Forme ou l’Espèce, la Ressemblance, la Dissemblance, le Contraire, les Circonstances, les Antécédents, les Conséquents, les Choses qui répugnent entre elles, les Causes, les Effets, la Comparaison.

Combien y a-t-il de lieux extrinsèques ? R. Six : les Préjugés, la Renommée, les Documents, le Serment, les Tortures, les Témoins.