Joseph de Jouvancy, 1710 : Candidatus rhetoricae

Définition publiée par Mattana-Basset

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, deuxième partie, "< De la deuxième partie de l'éloquence ou > de la disposition du discours", chap. III, "Des différentes espèces d'argumentation", "Le Dilemme", p. 128-129. 

Définition publiée par RARE, le 04 juin 2020

Qu’est-ce que le Dilemme ? R. C’est un argument incomplet [ratiocinatio imperfecta] composé de deux propositions contraires qui aboutissent à une même conclusion ; quelle que soit celle que prenne l’adversaire, sa défaite est certaine. Ainsi : Cicéron dans la deuxième Philippique < § 31 > enserre Antoine dans ce dilemme : Les meurtriers de César sont des parricides ou des défenseurs de la patrie ; s’ils sont des parricides, pourquoi les as-tu loués ? s’ils ont défendu la patrie, pourquoi accuser leurs partisans ? pourquoi me poursuivre ? < Il exhorte Catilina à quitter Rome : « Pars donc, et délivre-moi des terreurs qui m’obsèdent si elles sont fondées, afin que je ne périsse point ; si elles sont chimériques, afin que je cesse de craindre. » >