Joseph de Jouvancy, 1710 : Candidatus rhetoricae

Définition publiée par Mattana-Basset

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, première partie, "Comprenant les premiers éléments de rhétorique relatifs à l'invention", chap. VII, "Des lieux intrinsèques", "Des contraires ou des opposés", "Les Relatifs", p. 76-77. 

Définition publiée par RARE, le 11 juin 2020

Des contraires ou des opposés

 

Combien y a-t-il de genres de Contraires ? R. Il y en a cinq : 

[...]

3° Les Relatifs, qui se correspondent réciproquement et se regardent tellement face à face, que l’on ne peut connaître l’un sans l’autre, tels sont le disciple et le maître, le père et le fils, etc. ;

[...]

Comment tire-t-on des arguments de chacun de ces lieux ? R. De cette manière : 

[...]

3° Des Relatifs : Le maître s’attache à l’étude de la littérature. Le disciple doit donc s’attacher aux mêmes études.