Joseph de Jouvancy, 1710 : Candidatus rhetoricae

Définition publiée par Mattana-Basset

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, cinquième partie, "Exercices préparatoires < d'Aphthonius >", II. "Deuxième exercice préparatoire, De la chrie", chap. II, "Parties dont se compose la chrie", "Encomium", p. 288-289. 

Définition publiée par RARE, le 16 juin 2020

CHAPITRE 2

PARTIES DONT SE COMPOSE LA CHRIE

 

De combien de parties < ou points essentiels > une chrie se compose-t-elle ?

De huit, savoir : l’Éloge [Encomium], la Paraphrase, la Cause, le Contraire, le Semblable, l’Exemple, le Témoignage des anciens, l’Épilogue.

Que signifie le mot Encomium ?

C’est qu’il faut commencer une Chrie par l’éloge de celui qui a dit un mot ou fait une action pouvant être le sujet d’une chrie.