Quintilien, 94 : De l’Institution de l’orateur

Définition publiée par Génin

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre huitième, chap. V, « De ce que l'on appelle pensées ingénieuses, pointes, & sentences », p. 535-536.

Définition publiée par Élie Génin, le 08 mai 2021

LIVRE HUITIÉME

[...]

CHAPITRE V. De ce que l'on appelle pensées ingénieuses, pointes, & sentences.

[...]

Car l'Epiphoneme est une forte exclamation, que l'on fait en dernier lieu sur une chose, qui est suffisamment ou racontée, ou prouvée, comme dans ces vers de Virgile. [p. 536; VIII, 5]

Tant l'Empire Romain
A son grand Fondateur devoit couster de peine.
[En. I. 1.]

Et dans ces paroles de Cicéron, C'est ainsi, Messieurs, que le vertueux jeune homme a mieux aimé faire une action périlleuse, que d'en souffrir une qui le couvrist d'infamie.