Bernard Lamy, 1712 : La Rhétorique ou l’Art de parler

Définition publiée par Barbero Valenitne

Bernard Lamy, La Rhétorique ou l’Art de parler (5ème éd., 1712), éd. Ch. Noille-Clauzade (1998), Paris, Florentin Delaulne, 1715, p.63

CHAPITRE XII. Construction des mots ensemble. Il faut exprimer tous les traits du tableau qu'on a formé dans son esprit.

Les grammairiens appellent tautologie cette répétition des mêmes choses, qui ne sert qu'à rendre le discours plus long et plus ennuyeux. Lorsque le discours est ainsi chargé de paroles superflues, ce défaut se nomme aussi périssologie. Néanmoins on n'est pas obligé de ménager les paroles avec tant de scrupule, que l'on ne puisse mettre quelque mot de plus qu'il ne faut, comme quand on dit en latin, vivere vitam, auribus audire. Cette manière de parler qui est figurée, se nomme pléonasme ou abondance.