Quintilien, 94 : De l’Institution de l’orateur

Définition publiée par Emma Fanti

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre troisième, chapitre VI, « Ce que c'est que l'estat de la Cause ; d'où il se prend ; si c'est le Demandeur ou le Deffendeur qui l'establit : Combien il y en a, & quels ils sont. », p. 169.

CHAPITRE VI.

Ce que c'est que l'estat de la Cause ; d'où il se prend ; si c'est le Demandeur ou le Deffendeur qui l'establit : Combien il y en a, & quels ils sont.

[...]

De sçavoir maintenant combien il y a de sortes d'estats, leurs noms, leurs différences, c'est ce qui n'est pas aisé : car on diroit que les auteurs qui ne sont jamais d'accord sur rien, ont affecté icy de s'expliquer tous différemment les uns des autres. [...] La quantité. Depuis on en a distingué de deux sortes, l'une pour les choses qui se mesurent, l'autre pour celles qui se comptent.