Dictionnaires et encyclopédies

CN. voir Adjuncta personarum. Adjuncta 7

Furetière

Condition, signifie aussi la qualité, la naissance, l’estat où on est né. Cet homme par son courage s’est élevé au dessus de sa condition : il étoit de condition servile et roturiere, ses emplois l’ont rendu de condition noble. Il sent son bien, son homme de condition. Je ne suis pas de pire condition que luy.

Condition, signifie aussi, Profession, caractere. Un Ecclesiastique doit vivre modestement pour soustenir son caractere, sa condition. On ne distingue plus les conditions par les habits. La condition des Princes n’est pas si heureuse qu’on se l’imagine.

Condition, se dit aussi d’un certain estat où sont les affaires de quelqu’un. Ce mineur s’est fait relever, on l’a remis en tel estat et condition qu’il étoit avant un tel contract. Ce Marchand est en meilleure condition qu’il n’étoit avant sa banqueroute.

 

Littré

La classe à laquelle appartient une personne dans la société par sa fortune, par sa qualité, par ses emplois, par sa profession. Condition sociale. L’inégalité des conditions.

Je ne me sentais pas de condition qui m’obligeât à faire un métier de la science. [Descartes, Discours de la méthode]

 

Dans le langage de l’histoire, la condition des personnes et des terres. Dans le moyen âge il y a trois conditions, les nobles, les vilains, les serfs ; il y a des terres de condition noble et de condition roturière.

 

En termes de droit, faire la condition meilleure, pire, étendre ou restreindre les droits ou l’objet du droit d’une personne. Le créancier ne peut rendre sa condition meilleure au détriment du débiteur.

 

Dans le langage général.

N’être pas de pire condition, être traité aussi bien que.... Croyez-vous que Dieu soit de pire condition que l’homme ? [Pascal, Culte.]

 

En droit, la condition des personnes, l’état civil ou l’ensemble des droits. Condition juridique, la condition de l’étranger, du mineur, de l’enfant naturel.