Définitions

Ajouter une définition

94 : Quintilien

De l’Institution de l’orateur

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre troisième, chapitre VI, « Ce que c'est que l'estat de la Cause ; d'où il se prend ; si c'est le Demandeur ou le Deffendeur qui l'establit : Combien il y en a, & quels ils sont. », p. 169-170.

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre quatrième, chapitre I, « De la Narration. », p. 247.

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre cinquième, chapitre X, « Des Arguments. », p. 301.

 

Consulter

1662 : Jacques Du Roure

La Rhétorique françoise

Jacques Du Roure, La Rhétorique française nécessaire à tous ceux qui veulent parler, ou écrire comme il faut et faire ou juger : des discours familiers, des lettres, des harangues, des plaidoyers, et des prédications, Paris, chez l’Auteur, 1662, Quatrième partie, p. 75.

Consulter

1671 : Le Gras

La Rhétorique française

Le Gras, La Rhétorique française ou les préceptes de l’ancienne et vraie éloquence accommodés à l’usage des conversations et de la Société civile, du Barreau et de la Chaire, Paris, 1671, première partie « De l’Invention », chap IX, "Des espèces de l'état rationnel, et premièrement de la conjecture", p. 39-40

Consulter

1712 : Bernard Lamy

La Rhétorique ou l’Art de parler

Bernard Lamy, La Rhétorique ou l’Art de parler (5ème éd., 1712), éd. Ch. Noille-Clauzade (1998), Paris, Florentin Delaulne, 1715, p.374-375

 

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

CN. un des Status.

Furetière

Qui n’est fondé que sur des apparences, sur des arguments probables. La Medecine, l’Astrologie Judiciaire, sont des sciences conjecturales et experimentales.

 

Littré

Qui ne repose que sur des conjectures. Raisonnements conjecturaux.

Pour montrer qu’il ne s’agit pas d’une certitude morale ou conjecturale. [Bossuet, Histoire des variations des Églises protestantes]