Définitions

Ajouter une définition

1662 : Jacques Du Roure

La Rhétorique françoise

Jacques Du Roure, La Rhétorique française nécessaire à tous ceux qui veulent parler, ou écrire comme il faut et faire ou juger : des discours familiers, des lettres, des harangues, des plaidoyers, et des prédications, Paris, chez l’Auteur, 1662, Troisième partie, p. 41.

Consulter

1665 : Richesource

L’Éloquence de la chaire

Jean Oudart de Richesource, L’Éloquence de la chaire ou la Rhétorique des prédicateurs (1665), Paris, à l’académie des orateurs, 1673, p. 214.

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

Furetière

Naturel, ou qualité de ce qui est docile. La docilité de l’esprit est necessaire à un Chrêtien pour estre instruit des mysteres.

 

Littré

Disposition naturelle à se laisser instruire, conduire. La docilité des esprits. Il se soumit avec docilité.

Il n’est pas donné à tous de monter en chaire et d’y distribuer en missionnaire ou en catéchiste la parole sainte ; mais qui n’a pas quelquefois sous sa main un libertin à réduire et à ramener, par de douces et insinuantes conversations, à la docilité ? [La Bruyère, XVI]