Définitions

Ajouter une définition

1660 : Bary

La rhetorique françoise

René Bary, La Rhetorique Francoise Ou L'On Trouve de nouveaux Exemples sur les Passions & sur les Figures. Ou l'On Traite à Fonds de la Matière des Genres Oratoires, Paris, Pierre le Petit, 1660, première partie, « De l'Exemple », p. 20

Consulter

1671 : Le Gras

La Rhetorique Françoise ou les preceptes de l'ancienne et vraye eloquence accomodez à l'usage des conversations & de la Societé civile : Du Barreau : Et de la Chaire

 

Le Gras, La Rhetorique Françoise ou les preceptes de l'ancienne et vraye eloquence accomodez à l'usage des conversations & de la Societé civile : Du Barreau : Et de la Chaire, Paris, A. de Rafflé, 1671, Première partie de la Rethorique, « De l'Invention », chap. XVII, « Des Exemples », p. 62-63.

 



 

Consulter

1671 : Le Gras

La Rhétorique française

Le Gras, La Rhétorique française ou les préceptes de l’ancienne et vraie éloquence accommodés à l’usage des conversations et de la Société civile, du Barreau et de la Chaire, Paris, 1671, première partie « De l’Invention », chap XVII, "Des lieux des arguments en général", p. 62

Consulter

1710 : Joseph de Jouvancy

Candidatus rhetoricae

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, deuxième partie, "< De la deuxième partie de l'éloquence ou > de la disposition du discours", chap. III, "Des différentes espèces d'argumentation", "L'Enthymème", "L'Exemple", p. 128-129. 

 

Consulter

1872 : Colonia

De arte rhetorica, libri quinque

Dominique De Colonia, De Arte rhetorica libri quinque, Lyon, apud Briday Bibliopolam, 1872, Liber Secundus, Chap. I, "De Argumentis", Art. I, "De locis insitis", p 147

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

Furetière

Ce qui est proposé pour imiter ou pour eviter. Quand un homme fait fortune par son assiduité, par sa sousmission, c’est un bel exemple à suivre. Quand on supplicie les malfaiteurs en public, c’est pour donner un bel exemple au peuple, afin qu’il ne fasse pas de même. Cette action est sans exemple. Corneille a dit dans le Cid : Les exemples vivants ont bien plus de pouvoir. Et au Cinna : Ou donnes m’en l’exemple, ou viens le recevoir.

Exemple. Comparaison qui aide à concevoir, à imaginer. Quand on veut instruire par des paroles, le chemin est long, il est bien plus court par les exemples.

Exemple, en termes d’Escriture, est une ligne ou deux qu’escrit un Maistre Escrivain au haut d’une page, pour donner à imiter à ses escoliers.

Exemple, est aussi le travail que font les escoliers en remplissant la page où on leur a donné l’exemple. Les Maistres donnent congé à leurs escoliers, quand ils ont bien fait leur exemple.

 

Encyclopédie

[Mallet]

Argument propre à la Rhétorique, par lequel on montre qu’une chose arrivera ou se fera d’une telle maniere, en apportant pour preuve un ou plusieurs évenemens semblables arrivés en pareille occasion.

 

Si je voulois montrer, dit Aristote, livre II. de la Rhétorique, que Denis de Syracuse ne demande des gardes que pour devenir le tyran de sa patrie, je dirois que Pisistrate demanda des gardes ; & que dès qu’on lui en eut accordé, il s’empara du gouvernement d’Athenes ; j’ajoûterois que Théagene fit la même chose à Mégare : j’alléguerois ensuite les autres exemples de ceux qui sont parvenus à la tyrannie par cette voie, & j’en conclurois que quiconque demande des gardes, en veut à la liberté de sa patrie.

 

On résout cet argument en montrant la disparité qui se rencontre entre les exemples & la chose à laquelle on veut les appliquer.

 

Littré

Chose dont on peut tirer enseignement.

Les exemples vivants sont d’un autre pouvoir,

Un prince dans un livre apprend mal son devoir. [Corneille, Le Cid]

 

Personne du sort ou des actions de laquelle on peut tirer enseignement.

Ce déplorable chef du parti le meilleur…

Devient un grand exemple, et laisse à la mémoire

Des changements du sort une éclatante histoire. [Corneille, La mort de Pompée]

 

Il est l’exemple de ses condisciples, de sa famille, il se conduit de manière à servir d’exemple à ses condisciples, à sa famille.

 

Faire un exemple de quelqu’un, le faire servir d’exemple, le punir pour apprendre aux autres les peines auxquelles ils s’exposeraient s’ils commettaient les mêmes fautes.

Soit qu’il [Clotaire II] fût mal habile, ou qu’il fût forcé par les circonstances, il se rendit accusateur de Brunehault et fit faire de cette reine un exemple terrible. [Montesquieu, L’esprit des lois]

 

Absolument. Faire des exemples, punir exemplairement.

C’est une clémence que de faire des exemples. [Fénelon, Télémaque]

 

3. Exemple d’une chose, celui, celle qui a éprouvé, subi une certaine chose et qui en sert aux autres d’avertissement.

Rome a été un exemple de la justice de Dieu. [Bossuet, Discours sur l’histoire universelle]

 

4. Chose pareille à la chose dont il s’agit.

Ô vertu sans exemple ! ô clémence qui rend

Votre pouvoir plus juste et mon crime plus grand ! [Corneille, Cinna, ou La clémence d’Auguste]

 

Exemple que… fait qui prouve que…

J’avoue que J’ai vu dans nos histoires des exemples qu’on a payé de son bien une erreur, qu’on a cédé sa maîtresse. [Voltaire, Zadig, ou La destinée]