Définitions

Ajouter une définition

1660 : Bary

La Rhetorique Francoise

René Bary, La Rhetorique Francoise Ou L'On Trouve de nouveaux Exemples sur les Passions & sur les Figures. Ou l'On Traite à Fonds de la Matière des Genres Oratoires, Paris, Pierre le Petit, 1660, première partie, « De la cause formelle », p. 50, « Exemple des effets de la cause formelle », p. 56

Consulter

1710 : Joseph de Jouvancy

Candidatus rhetoricae

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, première partie, "Comprenant les premiers éléments de rhétorique relatifs à l'invention", chap. VII, "Des lieux intrinsèques", "Des Causes et des Effets","la Cause formelle", p. 80-81. 

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

CN. voir Causa

Furetière

Qui donne la forme. La cause formelle se joignant à la materielle, produit le corps ou le composé.

 

Littré

Terme de philosophie. Qui fait qu’une chose est telle qu’elle est. Une cause formelle.

Dans la notion que nous avons de ces facultés [d’imaginer et de sentir], ou, pour me servir des termes de l’école, dans leur concept formel, elles enferment quelque sorte d’intellection. [Descartes, Méditations]

 

Substantivement. Le formel et le matériel.

 

Terme de théologie. Le formel du péché, le défaut de conformité avec la loi, par opposition au matériel du péché, qui est l’acte même.