Définitions

Ajouter une définition

1671 : Le Gras

La Rhetorique Françoise ou les preceptes de l'ancienne et vraye eloquence accomodez à l'usage des conversations & de la Societé civile : Du Barreau : Et de la Chaire

Le Gras, La Rhetorique Françoise ou les preceptes de l'ancienne et vraye eloquence accomodez à l'usage des conversations & de la Societé civile : Du Barreau : Et de la Chaire, Paris, A. de Rafflé, 1671, Troisième partie de la Rethorique, « De l'Elocution », chap. V, « Des Periodes figurées, ou des figures de mots », p. 235.

 

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

CN. voir Epanodos

Encyclopédie

[Jaucourt]

(Rhétor.) Figure de Rhétorique qui fait revenir les mots sur eux-mêmes, avec un sens différent.

Nous ne vivons pas pour boire & pour manger, mais nous buvons & nous mangeons pour vivre.

M. Despréaux s’exprime ainsi :

Oui, j’ai dit dans mes vers qu’un célebre assassin

Laissant de Galien la science infertile,

D’ignorant médecin devint maçon habile.

Mais de parler de vous je n’eus jamais dessein ;

Perrault, ma muse est trop correcte :

Vous êtes, je l’avoue, ignorant médecin,

Mais non pas habile architecte.

 

Il semble cependant que l’arrangement des mots dans ces deux exemples, dépend beaucoup plus de le pensée que des expressions. Mais dans cette partie, comme dans bien d’autres, l’art ne doit point espérer de séparer nettement ce que la nature a réuni. Princip. de littér.

 

Littré

Figure de style, qui consiste à reprendre, à la fin de la phrase, les mots qui se trouvent au commencement, en les rangeant dans un ordre inverse, ou en les expliquant un à un.