Dictionnaires et encyclopédies

CN. voir [index de Du Cygne]

Furetière

Corps extremement delicat, mince, leger, qui se rompt, ou qui se leve facilement. Les esprits animaux sont si subtils, qu’ils sont imperceptibles à la veuë. Le vent esleve les plus subtiles parties de la poussiere. Le mercure poussé au feu s’exhale en parties tres-subtiles. L’esprit de vin est le plus subtil du vin tiré par des distillations reïterées.

 

Subtil, se dit en ce sens de ce qui est le plus espuré, ou separé de ses parties grossieres. Les atomes sont des corps subtils et bien espurez. La Chymie ne travaille qu’à separer ce qu’il y a de plus subtil dans un corps, de sa matiere, de ses feces.

 

Subtil, se dit aussi de ce qui agit promptement, qui penetre dans des organes fort delicats. La lumiere est ce qu’il y a de plus subtil dans le monde, qui penetre le plûtost dans un grand espace. Le poisson a l’ouye subtile. Les chiens ont l’odorat subtil. La nature a donné à l’œuil un mouvement tres-subtil.

 

Subtil, se dit aussi de ce qui est fait avec une adresse cachée et inconnuë aux autres. Il y a des tours de cartes fort subtils, qu’on ne peut deviner. Les charlatans sont subtils à joüer des gobelets, à faire des tours de passe-passe ; ils sont subtils de la main à escamoter, à fouiller dans la poche. Ce Danseur de corde a le corps bien subtil pour danser, pour voltiger. On dit aussi, qu’un chat est subtil à attraper des souris, ou quelque morceau sur la table.

 

Subtil, se dit figurément en choses spirituelles et morales. Un esprit subtil, est celuy qui comprend aisément les choses. Un raisonnement subtil, est celuy qui est raffiné, qui est au dessus de l’invention et de la portée des gens du vulgaire. Une question subtile, est celle dont on a de la peine à resoudre la difficulté. Scot a esté appellé dans l’Escole le Docteur subtil.

On appelle en Fauconnerie mal subtil, une maladie d’oiseau qui l’affame, quoy qu’on luy donne à manger toûjours.

 

Littré

1. Délié, fin, menu, par opposition à grossier, épais.

Un feu subtil s’allume, et ses brandons épais

Sur votre don fatal courent de toutes parts. [Corneille, Médée]

 

2. Qui est de nature à pénétrer, à s’insinuer promptement. Le vif-argent est fort subtil. Un poison subtil.

Et la morsure du serpent

Est moins aiguë et moins subtile,

Que le venin caché que sa langue répand. [Rousseau J.-B. Odes et poésies diverses]

 

3. En parlant des choses, fin, ingénieux, adroit.

Stratagème subtil. [Mairet, La mort d’Asdrubal]