Définitions

Ajouter une définition

94 : Quintilien

De l’Institution de l’orateur

Quintilien, De l’Institution de l’orateur, trad. Nicolas Gédoyn, Paris, Grégoire Dupuis, 1718, livre quatrième, chapitre I, « De la Narration. », p. 241.

Consulter

1662 : Jacques Du Roure

La Rhétorique françoise

Jacques Du Roure, La Rhétorique française nécessaire à tous ceux qui veulent parler, ou écrire comme il faut et faire ou juger : des discours familiers, des lettres, des harangues, des plaidoyers, et des prédications, Paris, chez l’Auteur, 1662, Troisième partie, p.  26-28, 58.

Consulter

1665 : Richesource

L’Éloquence de la chaire

Jean Oudart de Richesource, L’Éloquence de la chaire ou la Rhétorique des prédicateurs (1665), Paris, à l’académie des orateurs, 1673, p. 128.

Jean Oudart de Richesource, L’Éloquence de la chaire ou la Rhétorique des prédicateurs (1665), Paris, à l’académie des orateurs, 1673, p. 270-271.

Consulter

1710 : Joseph de Jouvancy

Candidatus rhetoricae

Joseph de Jouvancy, L’Élève de rhétorique (Candidatus rhetoricae, 1e éd. 1710, 1e trad. 1892), édité par les équipes RARE et STIH sous la direction de D. Denis et Fr. Goyet, Paris, Classiques Garnier, 2019, troisième partie, "De l'élocution", chap. II, "Des figures", art. I, "Des Figures de Mots", §2. "Des autres Figures de Mots", "La Synonymie", p. 178-179. 

Consulter

1712 : Bernard Lamy

La Rhétorique ou l’Art de parler

Bernard Lamy, La Rhétorique ou l’Art de parler (5ème éd., 1712), éd. Ch. Noille-Clauzade (1998), Paris, Florentin Delaulne, 1715, p.151-152

Consulter

1765 : Jean-Baptiste Crevier

Rhétorique française

Jean-Baptiste Crevier, Rhétorique française (1765), Paris, Saillant, 1767, 2 tomes, t. 2, p. 129-130.

Consulter

1872 : Colonia

De arte rhetorica, libri quinque

Dominique De Colonia, De Arte rhetorica libri quinque, Lyon, apud Briday Bibliopolam, 1872, Liber Primus, chap. I, art. II, "De Figuris verborum", § II, "De Figuris verborum proprie dictis seu quae non sunt Tropi", I, "Figurae per adjectionem", p 101

Consulter

Dictionnaires et encyclopédies

CN. voir Interpretatio

Furetière

[Synonyme]

Mot qui signifie la même chose qu’un autre. Voilà deux dictions, deux termes synonymes, qui ne disent pas plus l’un que l’autre. Il y a des Dictionaires d’epithetes et de synonymes, qui aident à faire des vers aux meschants Poëtes.

 

Encyclopédie

Figure de rhétorique où l’on emploie plusieurs mots synonymes ou différens termes qui tous ont la même signification, dans le dessein d’amplifier ou d’enfler le discours. Voyez Synonyme & Amplification.

 

Tel est ce passage de Cicéron, abiit, evasit, excessit, erupit, pour dire que Catilina est sorti de Rome.

 

Ce mot est formé du grec σὺν, & ὄνομα, nom.

 

Littré

Figure de rhétorique qui exprime la même chose par des mots synonymes.