Dictionnaires et encyclopédies

CN. [index de Du Cygne]

Furetière

[Tempérer]

Se dit figurément en Morale des passions. Cet homme est naturellement emporté, il ne se peut temperer, il ne peut temperer sa langue. Les Stoïciens se piquoient d’avoir l’esprit fort temperé, de tempeperer et refrener leurs passions. Le Gouvernement oligarchique est temperé entre la souveraine puissance, et la confusion du Gouvernement populaire.

 

Littré

Terme de littérature. Style, genre tempéré, style, genre qui tient le milieu entre le simple et le sublime. Éloquence tempérée.

Les Muses, qui haïssent le genre médiocre et tempéré, doivent s’accommoder infiniment d’une religion qui montre toujours ses personnages au-dessus ou au-dessous de l’homme. [Chateaubriand, Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne]

 

Substantivement. Cet orateur reste dans le tempéré.