Dictionnaires et encyclopédies

CN. [index de Du Cygne]

Furetière

Violence, impetuosité. La vehemence des flots et de l’orage obligea les vaisseaux à relascher, à se mettre à couvert. La vehemence de cet ouragan a abattu beaucoup d’arbres dans la forest, a découvert toutes les granges.

 

Se dit figurément en choses morales. La vehemence des desirs, des passions, fait succomber aux tentations les plus fermes. Ce Predicateur prêche avec grande vehemence.

 

Violent, impetueux. La descente du St. Esprit est comparée à un vent vehement, dans les Actes Chap. 2. v. 2. On dit un froid, un chaud vehement, pour dire, excessif.

 

Se dit figurément en choses morales, et des passions. Son amour est fort vehemente ; sa douleur est fort vehemente. Cet Advocat est un Orateur peu vehement ; il est froid, il n’émeut point les passions. Un esprit vehement.

 

Encyclopédie

[Denis Diderot]

Il se dit d’un mouvement, d’une action violente, forte, impétueuse. La véhémence des flots & des vents ; un orateur, un discours véhément.

 

Littré

Orateur, écrivain véhément, celui qui a une éloquence entraînante.

C’est le plus véhément des poëtes satiriques ; c’est Juvénal, qui vivait à Rome au commencement du règne de Néron, sous le ministère de Sénèque. [Diderot, Essai sur les règnes de Claude et de Néron et sur les mœurs et les écrits de Sénèque]

 

Discours véhément, discours plein de chaleur et de force.

J’ai attaqué Antoine ; qu’y a-t-il de plus véhément que mes harangues contre lui, semblables à celles de Démosthène contre Philippe ? [Fénelon, Dialogues des morts]

 

On dit de même : éloquence véhémente.

Il [Cléon] avait une sorte d’éloquence véhémente, impétueuse, emportée, qui entraînait les esprits moins par la force des raisons que par la hardiesse et la violence de son style et de sa déclamation. [Rollin, Histoire ancienne]